Univers d’investissement : Actions

Structure Légale : FIVG

Approche de gestion : Bull

Durée de placement recommandée : > 5 ans

Type d’investisseurs : Tous

Éligibilité :

  • Éligible PEA

  • Éligible PEAPME

Part R - ISIN FR0010881755

VL (2021-04-08) 1,746.87 €

Encours 143.5 M€

Performances ytd -3.67 %

Perf. annualisée 5ans 12.01 %

Niveau de risque

Indice de référence :

MSCI China DNR

Documents

Voir le fonds sur le site de :

La Banque Postale Asset Management

Claude Tiramani

Gérant du fonds
depuis le 09/2007

Politique d’investissement

L'objectif du FCP est double : (i) chercher à tirer parti des opportunités créées par la croissance de la Chine (y compris Hong Kong), pour obtenir, sur la durée de placement recommandée, une performance supérieure à celle de l'indice MSCI China 10/40 Dividendes Nets Réinvestis et (ii) mettre en uvre une stratégie d'investissement socialement responsable (ISR). Afin de chercher à atteindre ce double objectif de gestion, la construction de portefeuille se fait en deux étapes : 1. L'analyse ISR du FCP porte sur au moins 90% de l'actif net, calculé sur les titres éligibles à l'analyse ISR : actions et titres de créance émis par des émetteurs privés et quasi-publics. L'univers d'investissement initial comprend les entreprises chinoises. Bien que les titres d' tats fassent l'objet d'une évaluation ESG, les résultats de l'évaluation ne sont pas pris en compte de manière mesurable dans la stratégie ISR décrite cidessous. Ces titres d' tats peuvent représenter 10 % voir plus
maximum de l'actif net du FCP. De l'univers d'investissement initial sont exclues les valeurs dites « interdites », identifiées par le comité d'exclusion, lequel établit la liste d'exclusion de la société de gestion après analyse des controverses ou allégations, définies notamment comme des violations sévères, systématiques et sans mesures correctives des droits ou des atteintes en matière ESG. La liste d'exclusion inclut également des secteurs controversés, comme le tabac, le charbon et les jeux d'argent. L'univers d'investissement éligible se définit donc comme l'univers d'investissement initial duquel sont soustraites les valeurs interdites. L'analyse de l'univers ainsi éligible se fonde sur un outil propriétaire multi-source de notation extra-financière développé en interne. La notation extra-financière des émetteurs, qui s'applique à l'ensemble des classes d'actifs, repose sur 4 piliers permettant une analyse pragmatique différenciant : (i) la gouvernance responsable (ce pilier a notamment pour objectif d'évaluer l'organisation et l'efficacité des pouvoirs au sein de chaque émetteur (par exemple, pour des entreprises : évaluer l'équilibre des pouvoirs, la rémunération des dirigeants, l'éthique des affaires ou encore les pratiques fiscales)), (ii) la gestion durable des ressources (ce pilier permet par exemple d'étudier pour chaque émetteur les impacts environnementaux et le capital humain (par exemple, qualité des conditions de travail, gestion des relations avec les fournisseurs)), (iii) la transition économique et énergétique (ce pilier permet par exemple d'évaluer pour chaque émetteur sa stratégie en faveur de la transition énergétique (par exemple, démarche de réduction des gaz à effet de serre, réponse aux enjeux de long terme)) et (iv) le développement des territoires (ce pilier permet par exemple d'analyser pour chaque émetteur sa stratégie en matière d'accès aux services de base). La qualité extra-financière de l'émetteur est exprimée selon une note finale comprise entre 1 et 10 . la note ISR de 1 représente une forte qualité extra-financière et celle de 10 une faible qualité extra-financière. 2. Au terme de l'analyse de l'univers d'investissement décrit ci-dessus, la société de gestion sélectionne les titres en fonction de leurs caractéristiques financières et extra financières. Il s'agit de sélectionner les valeurs présentant les meilleures perspectives boursières (potentiel de valorisation et capacité bénéficiaire estimés les plus attractifs) avec une bonne visibilité à moyen-long terme. La sélection des titres s'effectue sans a priori sur la taille des sociétés. A l'image des valeurs présentes dans l'univers d'investissement, la gestion ne s'intéresse pas seulement aux grandes capitalisations, celle-ci se réservant la possibilité d'investir jusqu'à maximum 50 % en titres de petites et/ou moyennes capitalisations. L'analyse fondamentale menant à la sélection de valeurs est réalisée ainsi selon le processus suivant : (i) analyse financière et boursière de l'univers de valeurs, (ii) analyse des qualités intrinsèques de la société et de son management, et (iii) contacts réguliers avec les dirigeants de sociétés qui apportent leur contribution à l'élaboration des décisions. Pour les titres d' tats : Les investissements dans les titres d' tats sont réalisés à partir d'analyses internes de la qualité financière et extra financière des émetteurs. Celles-ci s'appuient sur des analyses de stratégistes macro-économiques, d'analystes financiers et d'analystes ISR. Pour les émetteurs privés et quasi-publics : La construction du portefeuille permet ainsi d'obtenir une note moyenne ISR meilleure que la note moyenne ISR de l'univers d'investissement initial après élimination de 20% des plus mauvaises valeurs (comprenant les deux filtres suivants : comité d'exclusion et la notation extra-financière). Toutes les valeurs de l'univers d'investissement initial (hors valeurs interdites, validées par le comité d'exclusion) sont donc éligibles au FCP, à condition que la note moyenne extra-financière du FCP respecte la condition ci-dessus. Avec cette approche du score moyen de l'univers d'investissement, la société de gestion met en place la stratégie ISR du portefeuille L'exposition au risque actions des marchés chinois, à hauteur de 90 % minimum, est obtenue par des investissements en direct sur les marchés actions, ou par le biais d'OPC (dont des OPC de droit chinois dans la limite de 10 % de l'actif net), ainsi que par l'utilisation d'instruments financiers dérivés. Sur opportunité, le FCP pourra être exposé sur des titres d'autres pays asiatiques dont le potentiel de valorisation est également lié au développement de la Chine. Le FCP peut également investir dans des titres de créance et autres instruments du marché monétaire dits de bonne qualité de crédit correspondant souvent à une notation minimale BBB-/Baa3 (catégorie "Investissement Grade") en application de la méthode de Bâle telle que précisée dans le prospectus ou à une notation jugée équivalente par la société de gestion. L'acquisition ou la cession d'un titre de créance ne se fonde pas exclusivement sur le critère de ses notations et repose également sur une analyse interne des risques de crédit et des conditions de marché. La détention de titres non notés ou "non Investment Grade" (notation inférieure à BBB-/Baa3) ne dépassera pas 10 % de l'actif net. A titre accessoire, le FCP pourra investir en parts ou actions d'OPCVM français ou européens, dans des OPC de droit français, dans des fonds d'investissement de droit étranger respectant les critères de l'article 422-95 du Règlement Général de l'AMF. S'il ne s'agit pas d'OPC internes, des disparités d'approche sur l'ISR peuvent exister entre celles retenues par la société de gestion du FCP et celles adoptées par la société de gestion gérant les OPC externes sélectionnés. Par ailleurs, ces OPC n'auront pas nécessairement une approche ISR. En tout état de cause, la société de gestion du FCP privilégiera la sélection des OPC ayant une démarche ISR compatible avec sa propre philosophie.

Évolution de l’opc

Performances et ratios au 2021-04-08

  Performance annualisée Performance cumulée Volatilité Sharpe
1 an 35.30 % 35.30 % 22.59 % 1.58
3 ans 9.36 % 30.80 % 25.46 % 0.38
5 ans 12.01 % 76.33 % 23.09 % 0.54
10 ans 5.57 % 71.88 % - -
Origine - 73.61 % 23.58 % -

Caracteristiques

Date de création : 2010-10-04

Affectation des résultats : Capitalisation

UCITS : Non

Méthode de gestion : Gestion Discrétionnaire

Souscription initiale minimum : 0.00

Frais maximaux

Droits d’entrée : 6 %

Frais de sortie : 0 %

Frais de gestion : 1.5 % / an

commission de superformance ? Non