Univers d’investissement : Diversifé

Structure Légale : FIVG

Durée de placement recommandée : > 4 ans

Type d’investisseurs : Tous

Éligibilité :

  • Éligible PEA

  • Éligible PEAPME

Part R - ISIN FR0000004962

VL (25/11/2021) 167.24 €

Encours 19.4 M€

Performances ytd 6.10 %

Perf. annualisée 5ans 3.54 %

Niveau de risque

Indice de référence :

20% MSCI WORLD DNR EN EUR + 80% EUROMTS 3-5 ANS

Rozenn Le Cainec

Gérant du fonds
Depuis juillet 2010

Politique d’investissement

Elle a pour objectif de partager, sous forme de don, la moitié des revenus distribuables au profit de la Fédération Internationale des ligues des Droits de l'Homme (FIDH), l'autre moitié de ces revenus distribuables étant capitalisée. Il est précisé toutefois que le don au profit de la FIDH ne concerne que les actionnaires présents au moment du détachement du dividende de la SICAV, et ce quelle que soit la date de souscription. La FIDH est une organisation non gouvernementale fédérative dont la vocation est d'agir pour le respect de tous les droits humains. Elle coordonne et soutient l'action de ligues présentes dans une centaine d'Etats et leur apporte un relais sur le plan international. L'objectif de gestion de la SICAV est d'offrir un portefeuille diversifié à des souscripteurs qui souhaitent investir majoritairement dans des obligations et titres de créances négociables, et pour partie en actions françaises et étrangères dans un but de dynamisation du voir plus
portefeuille, l'exposition à ces marchés actions pouvant aller de 0 à 40% de l'actif net. La politique d'investissement prend en compte les considérations éthiques de la FIDH. La stratégie de gestion de la SICAV consiste à construire un portefeuille diversifié respectant des critères extra-financiers établis selon les considérations éthiques de la FIDH. Le processus d'investissement est construit en deux étapes : Une étape stratégique (choix de l'exposition aux différentes classes d'actifs, gestion de la sensibilité du portefeuille et exposition au change), sachant que la sensibilité du portefeuille restera dans la fourchette [0 . 6]. Une étape de sélection de valeurs respectant des critères extra-financiers définis en concertation avec la FIDH : - Pour les emprunts d'Etat, les critères reposent sur l'évaluation de la politique des pays en faveur des droits de l'homme. En concertation avec la FIDH, la société de gestion adopte une démarche incitative favorisant les Etats qui mènent une politique active de la promotion des droits de l'homme, aussi bien sur leur propre territoire qu'à l'extérieur. - Pour les actions et les emprunts du secteur privé, les critères se fondent sur l'évaluation de l'intégration par les entreprises des normes internationales de droits de l'homme dans leurs stratégies et leurs activités. Plus particulièrement, sont exclues les entreprises dont la politique régulière d'implantations implique une nécessaire collusion avec les dirigeants de pays peu respectueux des droits de l'homme. L'application de ce filtre à un univers d'investissement global conduit ainsi à un univers plus restreint. La partie du portefeuille investie en obligations est construite en tirant parti de plusieurs sources de valeur ajoutée : choix des maturités des titres obligataires, investissement sur des émissions du secteur privé, diversification sur des titres de créance libellés en devises autres que l'euro. Le portefeuille de la SICAV est majoritairement investi dans des titres de créance et autres instruments du marché monétaire libellés en euro et en autres devises. Ces titres sont soit des emprunts gouvernementaux, soit des émissions du secteur privé, sans répartition prédéfinie entre dette publique et dette privée. Les titres retenus sont de catégorie "Investissement Grade" correspondant à une notation minimale BBB-/Baa3 . Certaines de ces émissions peuvent présenter des caractéristiques spéculatives. La SICAV ne peut détenir plus de 10 % de l'actif net en titres non notés. A partir de l'univers d'investissement défini ci-avant (zone géographique, notations minimales à l'acquisition et en détention), la Société de gestion procède à une analyse interne du risque de crédit pour sélectionner ou céder un titre. Elle ne recourt pas mécaniquement et exclusivement à des notations fournies par les agences de notation mais intègre sa propre analyse du profil rendement/risque (rentabilité, crédit, liquidité, maturité), pour décider de l'acquisition du titre, de sa conservation ou de sa cession en cas d'évolution de la notation du titre. La partie du portefeuille investie en actions, uniquement émises par des sociétés répondant à des critères extra-financiers selon le processus décrit ci-dessus, sans a priori sur la taille des sociétés, est construite selon le processus suivant : - Analyse financière et boursière de l'univers de valeurs . - Analyse des qualités intrinsèques de la société. Le portefeuille de la SICAV est exposé, dans une limite maximale de 40% de l'actif net, sur les marchés actions. La SICAV peut investir jusqu'à 50% de son actif en parts ou actions d'OPCVM ou de fonds d'investissement. Essentiellement à des fins de gestion de sa trésorerie, la SICAV se réserve la possibilité d'intervenir sur les dépôts, dans la limite de 100 % de l'actif net de la SICAV. La SICAV peut recourir, dans la limite d'une fois l'actif, à des instruments financiers dérivés afin de prendre des positions en vue de couvrir le portefeuille et/ou de l'exposer aux risques sur actions, indices, change et taux, pour poursuivre son objectif de gestion.

Évolution de l’opc

Performances et ratios au 25/11/2021

  Performance annualisée Performance cumulée Volatilité Sharpe
1 an 6.73 % 6.73 % 2.89 % 2.49
3 ans 4.51 % 14.16 % 5.83 % 0.85
5 ans 3.54 % 18.99 % 5.16 % 0.78
10 ans 3.62 % 42.64 % - -
Origine - 67.24 % 4.00 % -

Caracteristiques

Date de création : 2001-07-24

Affectation des résultats : Capitalisation/Distribution

UCITS : Non

Méthode de gestion : Gestion Discrétionnaire

Souscription initiale minimum : 0.00

Frais maximaux

Droits d’entrée : 1 %

Frais de sortie : 0 %

Frais de gestion : 1.2 % / an

commission de superformance ? Non