Quel est le rapport entre l’ISR et l’économie sociale et solidaire ?

L’Investissement Socialement Responsable (ISR) et l’Economie Sociale et Solidaire (ESS) visent tous les deux à faire émerger une économie plus durable. Pourtant, leur fonctionnement et leurs buts sont différents.

Les fonds ISR conjuguent la contribution au développement durable (considérations environnementales, sociales et de gouvernance – critères ESG) avec une perspective de retour financier sur investissement. Il s’agit d’investir dans des entreprises au comportement responsable et d’en récolter les fruits. L’ISR est donc un mode d’investissement favorable au développement durable visant le rendement.

Les fonds solidaires investissent dans l’Economie Sociale et Solidaire (ESS). L’ESS est un secteur très spécifique  qui vise avant tout un impact social fort, par exemple pour faciliter l’accès à l’emploi et au logement pour des personnes en difficulté. Les entreprises solidaires sont généralement non cotées et plus petites que les entreprises cotées. Leurs résultats sont majoritairement réinvestis et les profits individuels limités. Il s’agit d’adopter une méthode de fonctionnement fondée sur la solidarité et l’utilité sociale. Les produits d’épargne solidaire permettent de faire fructifier son argent tout en participant aux enjeux sociaux de notre société : lutte contre le chômage, le mal-logement, développement de l’agriculture biologique, des énergies renouvelables, de l’entrepreneuriat dans les pays du Sud et de l’Est, etc.

Il existe aussi des fonds qui associent les deux enjeux, en particulier dans le cadre de l’épargne salariale (PEE et PERCO). Ce sont les fonds ISR solidaires dans lesquels 5 à 10% du portefeuille est investi dans des entreprises favorisant l’insertion par l’emploi, le micro-crédit etc.